Le titre de ce post reprend celui d’un polar signé ADG, paru en 1979 dans la Série Noire de Gallimard. Pourquoi ce clin d’œil ? Parce que le calage du numéro 2 de la revue « papier » d’1 Epok formidable a eu lieu lundi, dans les locaux de l’imprimerie Clerc, à Saint-Amand-Montrond, dans le Cher. Département lui-même situé dans le Haut-Berry. Ça change du Haut-Marais et autre South Pigalle… Ici, une dizaine de Gilets jaunes à un rond-point, mais pas de Parisien, ni de Libé laissés sur le comptoir du bistrot. Le quotidien local, c’est L’Echo du Berry, « le journal de référence depuis 1819 ». Lundi, sa Une était : « L’islam est la deuxième religion du Berry »…

Chair à saucisse, chair de poule et chair à canon

De midi à 17 heures, on était « au cul des machines », pour caler les cyan, magenta, jaune et noir sur les pages de la revue. Une revue thématique à chacun de ses numéros. Après Révolution, en mai dernier, place à Chair, dès cette mi-janvier 2019 en librairie. D’aucuns se sont déjà amusés à surnommer ce numéro « FFF », pour « filles, fesses et food »… En réalité, on ratisse plus large : nourriture, pêche, chasse, mode, tatouages, cinéma, sculpture, littérature, effeuilleuses et fesses à l’air – on en a un peu, c’est vrai -… tout y passe. Chair à saucisse, chair de poule, chair à canon, chair à pâté, chair fraîche, ferme ou juteuse, sans oublier la chair et ses plaisirs… rien n’est épargné au lecteur. Car cette chère chair est partout.

Dans le restaurant le plus « chair » de Paris

Comme sur le Web, Comtesse et moi sommes à la manœuvre. Avec la complicité, pour cette version papier de 100 pages, des romanciers et essayistes Philippe Vilain, Roland Jaccard, Eric Neirynck et Thierry Grillet, de la créatrice Karine Arabian, du coach sportif Jean-Marc Delorme et de l’illustrateur Jacques de Loustal. Côté sujets, on vous emmène dans le restaurant le plus « chair » de Paris, dans l’école de mode la plus ancienne du monde, au plus près d’une « matière première », au « musée des horreurs » ou encore dans une chambre d’hôtel avec Scarlett Diamond, Athena’Ttention et Seiko Phoenix, qui s’épanchent sur ce qui les incitent à enlever le haut… et le bas aussi.

Un drôle de teasing avec une drôle de dame

Avis aux mateurs et amateurs : on démarre un drôle de teasing avec une drôle de dame, dès cette fin de semaine. Fleuriste le jour, il se métamorphose le soir venu. La suite, très vite…