DOUBLE FAUTEUILS

Après un café dans le salon imaginé par Philippe Starck, au-dessus des voies de la gare du Nord, 1 Epok a embarqué à bord de l’Eurostar. Direction : Londres. Pour flâner dans cette ville en été, quand elle est un brin désertée. Pour s’immerger aussi dans cette facilité qu’ont les Anglais à mêler les gens et les genres. A transformer des contrastes, des opposés en évidences, en fulgurances. A rentrer en août chez eux avec un équipement de ski, soigneusement rangé sur le porte-bagages du train à grande vitesse. A aimer la réactivité des blogueurs.

DOUBLE SKI

Art, design, mode, légende et petits pains…

1 Epok a aussi traversé la Manche pour partir sur les traces de l’artiste Jonathan Monk, du designer Mathieu Lehanneur, des dominos de Paul Smith, d’un mystérieux Jimmy – dont on a fait toute une légende… – et retrouver, au-dessus d’une boulangerie, une figure de la série Etre(s) Singulier(s). Autant de bonnes raisons pour se lever tôt mercredi 3 août et filer en direction de la gare du Nord. Une gare qui rend hommage au Velvet Underground jusqu’au 21 août. Des photos du groupe et de ses icônes parent des cloisons, derrière lesquelles les travaux de la future brasserie du chef étoilé Thierry Marx ont débuté. Une autre idée du buffet de gare. A suivre

Echappée belle de l’autre côté de la Manche menée avec Visit Britain (www.visitbritain.com) et Exclusif Voyages (wwww.exclusifvoyages.com).