Vu et incongru

bhvUn ami et lecteur de ce blog vient de m’envoyer cette image. Insolite. Inédite. Il s’agit de l’une des vitrines actuelles du BHV, à Paris. Evidemment, elle ne laisse pas indifférent. Amusante ou dérangeante ? Délirante ou choquante ? Située à l’orée du gay Marais, cette mise en scène 100% hétéro a de quoi faire sourire. En même temps, un couple qui se cache sans se cacher n’est-ce pas une illustration, assez juste, de l’hypocrisie ambiante ? Et le choix des cartons, ne témoigne-t-il pas d’une pauvreté croissante qui contraint hommes, femmes et parfois enfants à vivre dans des maisons… sans toit, ni loi. Au cœur des villes. En bordure de périph’. En marge d’une station service… Quant au cas du sac -à main- : tout est dans les lunettes de soleil, accessoire obligatoire de la nana pressée, stressée, parce qu’elle est arrivée en retard chez « son » psy, a oublié de bouffer bio, a été larguée par un bobo, a craqué pour un baba -au rhum -, ne rentre plus dans son maillot…  Finalement cette vitrine en dit long. En dit trop ? Sur nous. Sur eux. Sur notre époque si formidable.