Tied-up torso, Ramatuelle 1980 © Helmut Newton Estate

1 Epok a profité d’une échappée à Berlin pour pousser la porte de la Fondation Helmut Newton. Au menu : du nu. Ou plus exactement le corps féminin vu par Helmut Newton, Saul Leiter et David Lynch. Le premier a flirté dès les années 1970 avec la provoc’, l’érotisme, le SM et autre fétichisme. Leiter, lui, est resté plus discret sur les photos en noir et blanc qu’il prenait en cachette de ses conquêtes et copines, dans son appartement new-yorkais. Ce n’est qu’à sa mort, en 2013, que ces images ont été découvertes, puis exposées. Enfin, la passion de Lynch pour le corps féminin se devine déjà dans ses films – Mulholland Drive ou encore Lost Highway -, mais se voit aussi, jusqu’au 19 mai, sur les murs de la fondation berlinoise. Les photos du réalisateur américain invitent à s’approcher au plus près de la peau, la chair, la matière. Quitte à brouiller les pistes et offrir une vision parfois énigmatique. Mais l’étrange ne fait pas peur à Lynch : c’est même son moteur.

Saul Leiter. David Lynch. Helmut Newton : Nudes. Jusqu’au 19 mai 2019 à la  Fondation Helmut Newton : Jebensstraße 2, 10623 Berlin

Untitled, c. 1950 © Saul Leiter Foundation, courtesy Howard Greenberg Gallery

Untitled, Lodz, 2000s © David Lynch