Après le mini-golf, fallait du lourd. Du « plus viril ». Pour nous départager. Tout en gardant cet esprit… sportif. Parce qu’on aime se dépenser. C’est en passant rue Descartes, tout près du Panthéon, que la discipline s’est imposée. Après avoir manipulé balle et club, on s’est équipés de fléchettes.

Fédé, compètes et triathlon « maison »

Tout le monde se marre… Et pourtant le jeu de fléchettes a sa fédé, ses compètes et c’est un vrai sport dès qu’il « s’anglo-saxonnise » et se fait appeler « darts ». On a donc poussé la porte du Hurling Pub, qui annonce d’emblée, sur sa carte, sa vision du triathlon : « Bières, Billards, Fléchettes ». Y’a de l’endurance dans l’air…

Cible, boulier et Strongbow

Ce qu’on aime au Hurling : la cible à l’ancienne – c’est-à-dire « pas électronique » -, le compteur de points aux allures de boulier et le Strongbow, du cidre à la pression. Parce qu’on est plutôt pommes que houblon. D’ailleurs on a commencé par boire – faut toujours bien s’hydrater quand on fait du sport… – avant de viser la cible. Qui a gagné ? On a fait égalité. Pour nous départager, on est partis rive droite. Du côté des Champs Elysées… A suivre.