Pas question de parler de la chair, dans le n°2 de la revue 1 Epok formidable, sans évoquer les tatouages. C’est le « chroniqueur de vie » Eric Neirynck qui s’en charge, notamment en montrant les siens. C’est en page 92 de la revue. A découvrir le 15 janvier en librairie. Et déjà en précommande chez Decitre.