Pages vertes

On connaissait les pages blanches, les pages jaunes, le Bottin mondain ou encore le Who’s who. Aujourd’hui, place aux pages vertes. AnnuaireGreen.com vient de voir le jour sur le Net et recense plus de 58 000 professionnels du développement durable et du bio. Epoque formidable ? C’est surtout l’époque des communautés et des ghettos. A quand un annuaire 100% gay (les pages roses), un autre pour les cathos (les pages pourpres) ou encore un pour les fans de crème au chocolat (les pages marrons) ? Pendant ce temps, Hubert-Félix Thiéfaine prône la « nationalité terrienne »*. N’aurait-il pas raison ?

* « La ballade d’Abdallah Geronimo Cohen »