Sciences Pipo

Vu et lu dans Le Monde : « Des grandes écoles, dont Sciences Po, suppriment de leur examen d’entrée la dissertation de culture générale ». Aux armes ! A quand le QCM pour intégrer une grande école ? La « culture gé », c’est ce qui permettait, dans notre époque si formidable, de faire la différence entre un bachoteur et une cervelle. « Avec la suppression de la culture générale, nous risquons de former des esclaves qui ne lisent rien », commente Philippe Sollers dans les colonnes du Monde. J’ai le souvenir d’un copain du quarter (latin), en dernière année à l’X, qui avait décroché 20/20 à son épreuve de « culture gé », en vue d’intégrer Sciences Po à l’issue de son exil à Palaiseau. « J’ai été le seul à être capable de dire de quel bouquin étaient extraites les phrases : J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie », m’avait expliqué cet ami. C’était au milieu des années 1990 et l’école de la rue Saint-Guillaume était déjà surnommée… « Sciences Pipo ».