Le paradis, c’est d’enfer…

img_0886Ligne 12 du métro parisien. Station : Solférino. Deux homme voyagent ensemble : un premier, la trentaine, barbe de trois jours, trench coat, chaussures cirées. Un second : la cinquantaine, costume, chapeau, écharpe nouée autour du cou.

Monsieur « la cinquantaine » : « – Tu as vu Les Enfants du Paradis ? »

Monsieur « la trentaine » : « – Non. C’est quoi ?… »

Epoque formidable ? Je recommande au trentenaire qui ne connaît pas le chef d’œuvre de Marcel Carné, aux scénario et dialogues signés Jacques Prévert, d’aller à La Cinémathèque pour voir l’expo consacrée à ce film, sorti en salles en 1945. C’est jusqu’au 27 janvier. Mais ce barbu de trois jours lit-il ce blog ? Ça, c’est une autre histoire…