Même si c’est une tradition à Noël, « il n’y a pas de saison pour les huîtres ». C’est  le chef étoilé du Domaine de Rochevilaine qui le dit. Et Maxime Nouail sait de quoi il parle : à titre perso, le morbihannais peut piocher dans une bourriche dès le matin, été comme hiver… L’équipe de la revue 1 Epok formidable est allée à sa rencontre au début de l’automne dernier. Une échappée de deux jours à Billiers, dans le Morbihan. L’occasion de l’accompagner, à l’aube, jusqu’à Surzur. C’est ici, à 20 minutes de Rochevilaine, que son fournisseur d’huîtres, Philippe Le Gal – jamais sans son chien Chouquette -, a installé ses filets, casiers, machines, entrepôts. Et chez les Le Gal, on est ostréiculteur depuis trois générations…

La suite sera à lire dans le n°2 de la revue 1 Epok formidable, en librairie dès la mi-janvier. Un numéro intitulé Chair. Or l’huître se mange vivante et la vitalité de sa chair est un gage de fraîcheur… Joyeux Noël !