Philippe Ramette : Eloge du pas de côté / Le Voyage à Nantes 2018 / © Marc Domage

On aime Le Voyage à Nantes. Et ce, pas seulement parce que la revue 1 Epok formidable est en vente à la librairie Vent d’Ouest du Lieu Unique, mais aussi pour la soixantaine d’étapes qui jalonnent le parcours culturel et artistique à travers la ville jusqu’au 26 août. Au hasard des rues et des ambiances, le long d’une ligne verte tracée au sol, on flâne entre créations insolites et récréations inédites. Eloge du pas de côté : c’est le thème de cette édition 2018 du Voyage à Nantes, illustré par une sculpture en bronze de Philippe Ramette. Et dans cette invitation à préférer les chemins de traverse aux voies toutes tracées, l’équipe d’1 Epok recommande l’expo Rock ! Une histoire nantaise au Château des ducs de Bretagne.

Tri Yann, Philippe Katerine et chambre d’ado de Dominique A

Décalage immédiat entre l’ex demeure d’Anne de Bretagne, dont les remparts datent du XVe siècle, et la scène rock nantaise des années 1960 à aujourd’hui. De Tri Yann à Tequila, des tubes d’Elmer Food Beat – Le plastique c’est fantastique… – à ceux de Dolly, en passant par la reconstitution de la chambre d’ado de Dominique A, l’écriture ciselée de Jeanne Cherhal, les délires de Philippe Katerine ou encore la Piscine idéale des  Little Rabbits – avec la voix d’Angela Bowie… -, tout conte et raconte Nantes. Une histoire politique et sociale. Avec images et souvenirs des locaux de répète, studios, bars, salles de concert, disquaires et radios locales « made in Nantes ». Bonus en plus :  120 titres en écoute dans l’expo, grâce à un système auditif imaginé à partir de gobelets de festival. Attention : on devient vite accro à ce château taillé dans le… rock.

Chambre d’ado de Dominique A / © David Gallard / LVAN