Elle s’appelle Mexique

Elle s’appelle Mexique. C’est le nom de la table imaginée par l’architecte et designer Charlotte Perriand, à l’orée des années 1950. La pièce se destinait alors aux chambres d’étudiantes de la Maison du Mexique, campée au sein de la Cité Universitaire de Paris, à deux pas du parc Montsouris. Une table pour le quotidien, donc, capable de trouver sa place dans tous les espaces. Une table qui ne compte que trois pieds, afin d’éviter que les jambes ne butent sur un piètement superflu. Bien vu.

En solo, en duo, en colo…

Bien pensée, bien dessinée, la réédition 2018 – par Cassina – de la Mexique, reconnaissable à son plateau en bois massif, s’installe chez Merci jusqu’au 14 juillet. L’expo intitulée Merci Charlotte s’articule autour de cinq variations du « vivre à table » : parce que la Mexique fonctionne que l’on soit en solo, en duo, en colo… Table basse, de travail ou réservée aux repas, elle s’adapte à tous les usages… même à plus de 60 ans d’âge.