Il s’appelle Michaël Lellouche. Passionné d’affiches, ce scénariste les collectionne et, depuis cette année, il les expose. En deux temps. Premier temps : il profite de la sortie du coffret bluray des versions restaurées des films d’Andreï Tarkovski, pour accrocher quelque 70 affiches des longs métrages du maître du cinéma russe, qu’il a glanées à travers le monde. Ça se passe jusqu’au 25 mars à l’Espace Beaurepaire (28 rue Beaurepaire, Paris 10e), en partenariat avec Potemkine Films. Au fait, ça s’écrit comment Tarkovski… en japonais ?!

50 ans de l’occupation de l’université de Nanterre

Second temps : également collectionneur d’affiches contestataires, Michaël Lellouche sera curateur de l’expo Get up ! Stand up ! Changing the world with posters 1968-1973 au MiMa de Bruxelles, du 9 mai au 16 septembre. Il y a une double logique à citer cette autre expo en référence : aujourd’hui, ce sont les 50 ans de l’occupation de l’université de Nanterre, événement qui allait amorcer le mouvement de protestation de mai 68. Par ailleurs, Michaël Lellouche, « tête d’affiches » et « sujet à contestations », ouvrira fin mai le premier numéro de la version « papier » d’1 Epok formidable… A suivre en librairie.