Ce matin, c’était « breakfast at Meurice ». C’est dans le salon Pompadour du palace parisien, face aux Tuileries, que les organisateurs de Paris Gallery Weekend ont réuni la presse. L’idée : présenter l’événement, prévu du 25 au 27 mai prochains,  qui souffle ses cinq bougies cette année. Mais c’est quoi exactement ce Paris Gallery Weekend ? Un cousin de Paris design week ? En quelque sorte, mais en plus court dans le temps et ciblé sur l’art moderne et contemporain. Durant tout un week-end, 44 galeries essentiellement situées dans le Marais et du côté de Saint-Germain-des-Prés vont multiplier expositions, vernissages, rencontres – dont une avec Jonathan Monk -, conférences, performances… à destination des amateurs, collectionneurs, mais aussi du grand public. Personne ne sera refoulé, car il n’y aura besoin d’aucun carton pour entrer à la Galerie RX, dans celle de Thaddaeus Ropac, au Minotaure ou encore chez Ceysson & Bénétière.

Viennoiseries, Varda, Eustache et ruée vers l’art

Avec cette nouvelle édition de Paris Gallery Weekend, sa fondatrice et directrice Marion Papillon souhaite élargir « les publics et les horizons ». Les publics, on a bien compris. Les horizons, cela signifie que l’on pourra voir aussi bien une expo consacrée à Anselm Kiefer à la Galerie Thaddaeus Ropac qu’une autre inspirée par l’univers d’Agnès Varda à la Galerie Nathalie Obadia. Entre une tasse de café et quelques viennoiseries sorties des cuisines du Meurice, un journaliste s’est inquiété du thème « La Maman et la Putain » à la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois. Dans la façon dont il a libellé son interrogation, on pouvait se demander s’il avait de lui-même fait le lien avec le film d’Eustache – de 220 minutes -… pas si sûr. Mais Nathalie Vallois a remis les pendules à l’heure, révélé les dessous d’une affaire purement « conceptuelle » et rassuré l’affolé sur les bienfaits de cette ruée vers l’art. Une ruée sous forme de virée, de flânerie aussi, au gré des envies et des « portes ouvertes » : en mai, chacun ne fait-il pas ce qui lui plaît ?