L’équipe d’1 Epok a entamé les grandes manœuvres. Ou plutôt les grands reportages à paraître en mai dans le premier numéro de la version « papier » du webzine. Si un sujet est prévu en Italie et un autre dans la campagne anglaise, le premier a eu lieu cette semaine à Paris.

« Grand » nord, zéro degré, short et tee-shirt

On se croyait aux sports d’hiver. Un peu comme tous nos « copains » qui ont inondé Instagram de clichés « made in » Courch’, Serre Che’, Megève, Les Arcs, Avoriaz, Méribel, Gstaad, Saint-Moritz, Crans-Montana… En réalité, nous, on était juste dans le « grand » nord… du 16e arrondissement. Sur un chantier. On n’en dit pas plus. Sauf que le thermomètre ne dépassait pas le zéro degré. Malgré ça, les sept personnes qui ont été interviewées et photographiées, dans des tenues printanières, apparaissent sur les images comme si la séance shooting avait eu lieu en plein été. Aucun ne fait mine de grelotter. Ni celles en robe courte, ni celui en short et tee-shirt… Le reste sera à découvrir fin mai en librairie.

Sponsors, consorts, crampes et chapkas

En guise d’épilogue, un rapide bilan de santé (pour nos fans, sponsors et consorts) : après six heures passées dans un froid glacial, après-ski aux pieds, emmitouflés dans des doudounes et chapkas sur la tête, on est rentrés gelés, voire congelés. Des crampes dans les jambes, le dos en compote. Mais il en faut bien plus pour compromettre la suite de l’aventure. Bain + vin chauds et ça repart ! Dans une semaine, en Ombrie, c’est la porte d’un lieu entièrement déconnecté que l’on va pousser…