En marge du salon Maison&Objet, campé à Villepinte jusqu’au 23 janvier, ils sont nombreux à s’intéresser à nos intérieurs. En tout cas, à tout faire pour que l’on s’y sente mieux, pour que l’on s’y sente bien. Curieux de tout, on a donc fait un tour au nouveau Printemps du Goût, boulevard Haussmann, le soir de son inauguration. Au menu : beau monde, belles gueules, hauts talons et barbes bien taillées se mêlaient à des dégustations de poisson, caviar, chocolat, champagne… Les 7ème et 8ème étages du Printemps – avec vue sur tout Paris – sont désormais le nouveau QG des gourmets. « Epicerie » et « Place du marché » accueillent aussi bien la charcuterie de la maison Dubernet que le pain de Gontran Cherrier, la pâtisserie de Christophe Michalak ou encore le fromage du Meilleur ouvrier de France, Laurent Dubois. Et, au milieu de toutes ces victuailles, il y a Clotilde et les Sandrine(s) de la librairie Appétit. Après leur boutique de la rue Ferrandi, voisine du Bon Marché, le trio d’avocates et architecte vient de débarquer rive droite, avec une sélection toujours plus pertinente de bouquins de cuisine qui donnent envie de mettre les mains dans la farine et sortir la cocotte du placard.

Chic plastique, Starck et selfie

Retour sur la rive gauche, avec une ambiance de fête chez Kartell. L’éditeur italien, qui a su rendre « chic » le plastique, a imaginé une scéno tout en couleur pour ouvrir le bal du « off » de Maison&Objet. Entre les luminaires, les rangements et autres canapés, ça riait, ça parlait la langue de Dante et une blonde bottée et mini-jupée n’a pas oublié de poser, le temps d’un selfie, à deux pas de la célèbre Louis Ghost. Ce fauteuil, signé Starck pour Kartell, s’est déjà écoulé à un million et demi d’exemplaires dans le monde : pas banale, la pop modèle.

Brunch-goûter, fantaisies utilitaires et métaux précieux

Enfin, rue de Sèvres, le comble du décalé est sans aucun doute « la quincaillerie » imaginée par petit h, dans la boutique Hermès. La presse et les amis de la maison étaient conviés, ce dimanche, pour un brunch-goûter concocté et supervisé en direct par Jean Imbert – formé chez le regretté Paul Bocuse -. Tournevis, marteau, brosse, tire-bouchon, pince à linge, niveau à bulle… ils sont tous désormais proposés dans la boutique Hermès de la rive gauche. Pour les tester, les invités ont été conviés à serrer la vis, enfoncer le clou, planter sans se planter… C’était joyeux, léger, amusé et amusant. Petits et grands ont confectionné des carnets, cousu des boutons, noué de drôles de lacets à l’allure d’attachants liens de soie… Avis aux bricoleurs amateurs : cette scéno complètement marteau reste en place durant un mois. Avec des fantaisies utilitaires, métaux précieux et objets ingénieux qu’il faut voir, sinon avoir.